PRÉSENTATION

Jeune valaisan au caractère bien trempé, Jean-Marie Théler a fait ses premières armes au « Comte Vert », à Conthey, table réputée, maintenant disparue. Une annéee 1/2 à l’hôtel « Baur au Lac » à Zurich où il s’est familiarisé avec la grande cuisine classique puis chez Monsieur Gérard Rabaey au « Pont de Brent ». Il revient à Conthey au « Comte Vert » pour assurer l’entière responsabilité de la cuisine et ce durant quelques années. Il a repris à Sion en 1994 le restaurant de la « Sitterie » qui lui a ouvert les portes de la renommée.

 

Puis ce fût à Vétroz qu’il exploita pendant 10 ans le « Coq en Pâte« . En 2009 retour sur la capitale sédunoise toujours sous l’enseigne grâce  à laquelle il pût constituer un réservoir de fidèles clients qui n’eurent aucun problème à le suivre dans les locaux de la maison Supersaxo.

 

Lorsqu’il parle de sa profession, son sourire s’illumine et sa vision réaliste de la situation constitue très certainement l’une des facettes de son talent.

 

Je recherche, dit’il, le créneau entre la gastronomie et le restaurant traditionnel. Ce qui est important pour moi c’est la bonne table. C’est un art de vivre. J’offre toujours le meilleur en tenant compte du rapport qualité/prix. L’utilisation optimale des produits frais du marché que ce soit pour les légumes, pour la viande ou pour le poisson ; la préparation de fonds de sauces maison adaptés aux mets proposés contribue à satisfaire les gourmets.

 

Il s’agit, au restaurant, d’offrir cette cuisine oubliée, mijotée, celle de notre enfance, celle que l’on oublie faute de temps mais dont on rêve. Notre quotidien est fait de mets rapidement préparés mais nos papilles elles se souviennent et nous aimerions que nos enfants connaissent ces saveurs.

 

Pour pouvoir satisfaire la clientèle, il affiche une carte volontairement limitée. Celle-ci est dictée par la saison et donc directement en phase avec les prix du marché, ce qui lui permet de toujours servir des mets de qualité et de soigner leur préparation.

 

L’offre est cependant très variée, en semaine, et plus importante le week-end… Sans oublier tout ce qu’il est possible de commander, lorsque la demande est formulée assez tôt, spécialement pour les banquets.

 

Précision d’importance, se trouvant en plein vignoble, sa carte est fort bien achalandée, ce qui permet au dégustateurs de découvrir toute la richesse des vins valaisans.

 

La renommée étant l’apanage de ceux dont la constance n’est jamais mise en défaut, celle de Jean-Marie Théler, dans son restaurant, ne risque pas de se ternir, bien au contraire.